skip to Main Content
Du nouveau cet automne!
Valérie Faubert, Thérapeute

Se rendre hommage, un pas à la fois!

« J’ai appris à écouter mon cœur, à honorer mon corps et à respecter la femme que je suis. S’aimer, ça s’apprend et c’est possible! »

Les pensées que nous avons envers nous-mêmes sont parfois si violentes. Les avez-vous déjà observées? Êtes-vous dure avec vous-même? Croyez-vous être votre meilleure alliée ou votre pire bourreau? Dans ces pensées destructrices trop souvent assassinent d’estime, nous devenons ainsi notre propre agresseur.

Pourtant, en chacun de nous, il y a ce pouvoir d’aimer et de chérir chaque parcelle de soi, chaque particule, chaque cellule. Au cœur de notre essence, là où sommeille notre pouvoir créateur, nous avons la possibilité de renaitre et de répandre la lumière sur nos parts d’ombre.

J’ai longtemps rejeté le féminin en moi. J’en étais complètement détachée, car il m’éveillait de la colère, du mépris et du dégoût. Je voyais ma vulnérabilité, ma sensibilité, mes émotions et mon corps de femme comme une malédiction. Mon corps était en fait un champ de bataille où s’affrontait la honte et ce besoin encore inavoué de m’accepter sans condition

S’aimer inconditionnellement après chaque passage difficile, à chaque étape importante de sa vie, c’est possible et c’est un choix de chaque instant. Développer sa capacité à s’aimer vraiment est un pouvoir que nous avons et surtout une source de transformation.

Ainsi, pour changer le cours de mes pensées j’ai tout d’abord développé mon aptitude à ressentir et à m’accueillir avec bienveillance dans les défis qui se présentaient à moi afin de créer un lien avec mon cœur et d’approfondir ma relation. J’ai ainsi fait un premier pas pour m’engager envers moi.

S’engager envers soi, c’est se responsabiliser en commençant par s’offrir ces gestes d’amour, de valorisation, de célébration que nous attendons de l’autre. C’est donner de l’espace à sa dimension sacrée et à son unicité pour aller à la rencontre de son corps et de son âme. C’est retrouver une union intérieure en posant de petits gestes qui transformeront notre regard critique en un regard attendrissant.

Exercice créatif : Révéler la déesse en soi

Pour entamer ce premier pas vers vous, je vous propose de créer un visuel de la déesse en vous. Je vous invite à vous imaginer en déesse avec des dons et des pouvoirs.

À vos crayons, magazines ou pinceaux, utilisez ce que vous avez sous la main. Vous pouvez choisir de représenter votre déesse sous forme de personne, de symboles, de couleurs. Vous pouvez même découper toute sorte de formes dans un magazine et réaliser un collage/montage.

Une fois votre création réalisée, imaginez maintenant vos dons de déesse et insérez des mots ou de courtes phrases un peu partout sur votre page ou dans un journal.

Vous pouvez réaliser aussi une courte réflexion pour aller un peu plus loin :

  1. Décrivez ce que vous voyez tout simplement.

  2. Qu’est-ce qui vous frappe dans l’image, y a-t-il un élément qui pour vous ressort le plus?

  3. Quels sont les mots que vous avez choisis pour décrire vos dons et vos pouvoirs?

  4. Qu’est-ce que cela dit de vous. Pouvez-vous faire un lien avec des besoins que vous avez à votre égard ? (Par exemple, dans ma création, j’ai pris conscience de mon besoin de m’offrir de la douceur, de me faire du bien et d’ultimement de m’accepter.

Exercice créatif : Ma promesse

Je vous propose également un deuxième exercice qui lui vise davantage l’écriture créative. Je vous invite à vous offrir une promesse bienveillante que vous pourrez vous lire régulièrement et surtout dans vos moments de doutes. Je vous offre ici un exemple tiré de mon propre journal :

Hymne à mon féminin sacré

Aujourd’hui, je choisis de célébrer la femme que je suis dans cette danse sacrée de la vie, en union avec mon cœur qui m’éblouit. Je choisis de récupérer mon pouvoir et d’être libre d’exister dans chacune des nuances de mon unicité.

Aujourd’hui, je reconnais mes expériences plus grises et mes erreurs commises comme faisant partie de mon parcours pour en récolter les apprentissages. Je choisis de me pardonner pour mieux m’aimer.

Aujourd’hui je choisis de parler haut et fort et d’être fière de qui je suis. J’aime mon corps et je le traite avec respect. Je prends soin de moi pour m’enraciner davantage dans mon identité.

Aujourd’hui, je rends grâce à mon essence d’avoir choisi ce corps que j’apprivoise et que je décide maintenant d’honorer. Je m’engage à rendre hommage à cette énergie créatrice en moi qui révèle ma vraie beauté.

Alors, mesdames, êtes-vous capable de vous faire la promesse de vous honorer et d’être fidèle à vous-même? Êtes-vous capable de vous engager envers vous pour respecter votre corps et votre cœur, pour protéger votre temple (et préserver vos limites)?

En terminant, je vous souhaite bien sincèrement de laisser votre vérité intérieure illuminer votre corps. Célébrez-vous, honorez-vous et considérez-vous dès maintenant comme un temple sacré, car là est clé pour apprendre à s’aimer.

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top